Il ne faut que quelques secondes au cerveau pour se faire un premier jugement sur une personne. C’est l’art inconscient du « balayage artificiel ». Alors, comment être sûr de faire bonne impression lors d’un entretien d’embauche ? Suivez ces conseils.
Vous connaissez sûrement cette citation de Gustav White : « vous n’aurez jamais une seconde chance de faire une première bonne impression.»  Alors autant s’y préparer.

Femme d'une cinquantaine d'années portant une veste bleue marine et bijoux en perle et un maquillage prononcé

Maîtrisez votre langage corporel

Dans les premières minutes, c’est la communication non-verbale qui prime sur le fond. Vous devez donc autant travailler votre discours que votre langage corporel car les recruteurs et managers savent déceler  certains signes.

Travaillez votre posture

Prêtez attention à vos gestes : ne gesticulez pas trop vos bras ou vos mains, vous donnerez une impression de nervosité et de non-maîtrise de soi, ne vous tenez pas trop raide.

  • Tenez vous droit la tête haute
  • gardez les épaules bien en face de votre interlocuteur. Les épaules un peu de biais donneraient l’impression de n’être qu’à moitié dans la conversation,
  • ne croisez pas les jambes ni les bras au risque d’être renfermé
  • si vous êtes debout, restez bien droit sur vos jambes

Envoyez des signaux positifs

Le regard : direct et naturel, exit les yeux dans les yeux

Vous ne devez pas être ni trop confiant ni trop dominant. Ainsi, regardez droit dans les yeux votre interlocuteur en souriant légèrement puis décrochez votre regard. Alternez tout au long de l’échange. Attention, un regard fuyant

Le sourire : confiant et juste

Femme au travail portant une robe violette avec un foulard fleuri

Le sourire « juste » est celui qui ne dévoile pas trop les dents mais attention à ne pas tomber dans le sourire sec, à peine esquissé ou a contrario dans le sourire trop large,  » à la Julia Roberts », qui peut être assimilé à une trop grande confiance en soi.

Pour ne pas vous tromper, faites comme Duchenne, un célèbre neurobiologiste du XIX eme siècle. Le sourire de Duchenne est un sourire simultané des yeux et de la bouche en gardant une symétrie dans le visage. C’est un sourire très communicatif.

La poignée de mains : présente et ferme

La poignée de mains est le point de départ de l’échange, le lancement de sa communication. C’est un acte symbolique fort. Elle doit être ferme mais ne doit pas broyer la main de votre interlocuteur. Lorsque vous tendez votre main, soyez présent en toute conscience.

La voix : vivante et mesurée

Votre voix doit donner confiance. Adoptez le bon débit : trop rapide, on dira de vous que vous manquez de confiance, trop lent et monocorde, vous serez catalogué comme ennuyeux. Votre voix doit être mesurée et vivante.

Une astuce pour accorder votre voix ? Pratiquez l’effet miroir : adaptez votre rythme à celui de votre interlocuteur.

Maîtriser sa communication non-verbale vous donnera un avantage sur vos concurrents. Mais rassurez-vous, les recruteurs savent très bien qu’un entretien d’embauche est générateur de stress.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s